Actions

L’action d’AREVE consiste à accueillir, héberger, accompagner et aider à l’intégration des demandeurs d’asile et des réfugiés qui arrivent dans la région, et à pallier ainsi les manquements de l’état qui les laisse bien souvent « à la rue ».

ACCUEIL :

En 2021, 31 personnes ont été mises à l’abri dans des familles d’accueil ou des logements
indépendants pour des périodes allant de deux ou trois jours à l’année entière
et ce sont près de 1652 nuitées qui ont été offertes par les accueillants du réseau.

Depuis la création de l’association en 2015, les pays d’origine des personnes accueillies sont divers

  • personnes du continent Africain (Soudan, Guinée, Côte d’Ivoire, Mali, Mauritanie, Guinée Conakry, Burkina Faso, Cameroun …)
  • personnes des pays du Moyen Orient (Syrie, Irak, Azerbaïdjan)
  • personnes du continent Européen (Ukraine, Géorgie, Arménie, Kosovo, Albanie ……)
  • plus rarement des personnes des continents Asiatique (Bangladesh) et Sud Américain (Colombie).

Les personnes accueillies sont mises en relation avec AREVE soit par l’intermédiaire de travailleurs sociaux attachés à des CADA (Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile), soit par d’autres associations d’aide aux migrants.

Les membres de l’’association et les familles d’accueil travaillent en réseau, c’est-à-dire qu’elles échangent leurs expériences et partagent leurs compétences (apprentissage de la langue, sensibilisation à la culture française, accompagnements pour les démarches administratives, aides juridiques, aides psychologiques).

Les familles fournissent le gîte et le couvert et peuvent aider les accueillis dans leurs démarches, les conseiller, les aider à améliorer leur français.

Afin de faciliter l’accueil, l’association s’est dotée d’un livret d’accueil qui définit les obligations de chacun et est présenté aux familles lorsqu’elles rejoignent le réseau.

Les accueils se passent très souvent de façon gratifiante pour les deux parties et répondent à la vocation de l’association. Il serait long de décrire le réconfort que certaines personnes réfugiées trouvent par le contact chaleureux avec les familles et tout ce qu’ils apportent aux familles en retour.

Les évolutions positives sont nombreuses avec des personnes qui ont obtenu un logement, une formation, et même un emploi en CDI.

ACCOMPAGNEMENT DANS LES DÉMARCHES ADMINISTRATIVES :

AREVE peut apporter son aide aux demandeurs d’asile pour toutes leurs démarches administratives, lorsqu’ils en ont besoin, même s’ils ne sont pas hébergés dans le réseau de familles d’accueil.

La convention de Dublin oblige les migrants à déposer leur demande d’asile dans le premier pays européen où ils sont arrivés. Beaucoup d’entre eux souhaitent pourtant demander l’asile à la France. L’association les accompagne dans leurs démarches à la préfecture et devant la justice pour demander l’annulation de cette mesure « Dublin » afin qu’ils puissent présenter leur demande d’asile en France. A chaque pointage en préfecture ils sont susceptibles d’être arrêtés pour être renvoyés en Italie ou en Espagne. Les bénévoles de l’association peuvent les accompagner à ces rendez-vous, les aider à demander leur remise en liberté lorsqu’ils sont arrêtés et assister aux audiences. Une aide peut être apportée, jusqu’au moment de l’expulsion, il peut s’agir de trouver des relais qui pourront les aider dans les pays où ils sont renvoyés

VOLET PEDAGOGIQUE ET PREVENTION :

SENSIBILISATION DANS LES ECOLES : Des membres d’AREVE participent à
des journées de sensibilisation à la question des migrations dans les collèges et
lycées. Avec d’autres associations (SOS Méditerranée, Réseau éducation sans
frontière, Welcome, Accueil et insertion des migrants et des exilés à Pessac ), ils
proposent des interventions sur l’histoire des migrations, la géopolitique des conflits,
l’expérience de l’accueil. Ces interventions sont souvent accompagnées de
témoignages de migrants, très parlantes pour les collégiens et lycéens.

PRÉVENTION : Cet objectif est peu souvent évoqué mais la réalité le rend présent.
Notre réseau, basé sur le respect et la paix, agit en prévention contre les
comportements violents envers soi-même ou autrui. Il est un rempart aux dérives
sectaires.

LIEN AVEC D’AUTRES ASSOCIATIONS ET ACTION POLITIQUE :
AREVE travaille en coopération avec d’autres réseaux et associations régionales,
tant pour des objectifs généraux que pour des échanges d’accueil concrets :
Welcome Bordeaux, Accueil des réfugiés Talence solidarité (Arts), association
Accueil et insertion des migrants et des exilés (Aime à Pessac), Collectif solidarité
réfugiés 33 qui regroupe la Ligue des droits de l’homme, le Réseau éducation sans
frontières, Syrie démocratie 33, Médecins du Monde.

D’un point de vue politique au sens large, avec d’autres associations :
● AREVE demande la création de nouvelles places d’hébergement car en Gironde
beaucoup de demandeurs d’asile sont à la rue.
● AREVE demande que les lois françaises pour l’accueil soient appliquées :
– Que le département réponde à l’obligation de scolarité pour les mineurs non
accompagnés
– Que la préfecture use de sa possibilité d’accorder aux « dublinés » l’autorisation
d’instruire leur demande d’asile en France ainsi que le prévoit la convention.
● AREVE demande l’abrogation de la convention de Dublin qui est très défavorable à
un accueil équitablement réparti en Europe et aboutit à pénaliser les demandeurs
d’asile.
● AREVE demande la tenue d’assises nationales sur l’accueil en y associant les
organismes qui ont acquis une expérience dans ce domaine, avec l’objectif de mettre
en place une véritable politique d’asile respectueuse des droits fondamentaux, de la
loi et des traités internationaux ratifiés par la France.